Dans un environnement désertique, l’ISDND voulait mettre en valeur ses activités et les hommes qui côtoient les machines pour démystifier leur quotidien et mettre en avant la dimension utile dans un aspect esthétique.

Pendant une journée, nous avons suivi et appréhendé chaque problématique métier qui traverse le quotidien des personnes présentes. Entre parc machines, étendues et installations industrielles, nous avons révélé le potentiel et la force de cet environnement avec un reportage qui a donné une dimension d’envergure et un regard esthétique. Au final, des clichés pour une banque d’images propriétaire, qui viennent appuyer des potentielles réponses aux appels d’offres et mettre en avant le savoir-faire de l’institution.