Explorer par thématiques

<---
Retour

12 avril 2022

10 min

Qu'est-ce qu'un collectif de freelances ?


Avez-vous déjà entendu parler des collectifs de freelances ? Cette nouvelle façon de travailler en équipe en tant qu’indépendant explose et impacte l'industrie du service dans son ensemble.


Au cours des 10 dernières années, le freelancing a connu un essor considérable et permis à des millions d’individus de retrouver leur liberté en franchissant le cap de l’entrepreneuriat.


Cette forte croissance a aussi entraîné l’émergence de nouveaux modèles pour structurer davantage l’univers des freelances et le rendre meilleur, dont les collectifs de freelances qui présentent de nombreux avantages ! Car dans un collectif, les freelances font équipe. Alors, comment cela fonctionne ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !




Avant ça, laissez-nous vous donner un peu de contexte.


I- Une croissance ultra-rapide du freelancing en France


Le marché du freelancing s'est très largement développé en France (+145% en dix ans). Nous comptons aujourd’hui près d’un million de freelances en France. 


Il ne s’agit donc plus d’une tendance ou d’un effet de mode, mais bien d’une réalité qui façonne un monde du travail en pleine mutation.


Être freelance est devenu le rêve de beaucoup d’individus. Liberté, indépendance, gestion de son emploi du temps. On y a tous déjà pensé ! Les raisons de se lancer en freelance sont nombreuses et excitantes.


Pour autant, il n’y a aucun doute sur le fait qu'être freelance est un travail difficile. 


En effet, en tant que freelance, vous êtes un(e) entrepreneur(e) responsable de la gestion de tous les aspects (administratifs, commerciaux et organisationnels) de votre entreprise. En plus de cela, vous avez besoin de temps pour trouver l'inspiration créative qui vous permettra de vous développer : formation, networking, lecture, expérimentations…


Sans une bonne organisation, l’équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée peut vite partir en fumée. On pense retrouver une certaine liberté, mais la réalité peut vite nous rattraper au galop. 


Certes, vous ne devez plus rien à votre employeur. Mais dites bonjour à son remplaçant : votre to-do list ! Les occasions d’être angoissé en freelance sont nombreuses, d’autant plus que vous êtes seul à assumer ces conséquences. 


Et c’est ici qu’interviennent les collectifs de freelances !

II- Qu’est-ce qu’un Collectif de Freelances ?

Un collectif de freelances est un regroupement de travailleurs indépendants ayant pour volonté de travailler ensemble sur une (ou plusieurs) mission(s) commune(s).


Les membres d'un collectif se réunissent pour mutualiser leur réseau, leurs compétences complémentaires et leurs méthodologies de travail. Le collectif allie ainsi les bénéfices de l'entreprise traditionnelle à ceux du travail indépendant.


La plupart des collectifs de freelances sont issus des métiers du numérique : Marketing,  Web-Design, SEO, Développement Web, Copywriting…


Toutefois, ils s’ouvrent de plus en plus à d’autres secteurs d’activité plus “anciens” au fil du temps comme les Architectes, Avocats ou encore les Agents immobiliers.


Cette organisation permet de conserver la flexibilité et l’autonomie du freelancing, tout en offrant de nombreux avantages et opportunités supplémentaires : dans un collectif, chaque membre bénéficie du soutien et de l'expertise du groupe. 


En unissant leurs forces, les membres d'un collectif accèdent à des projets jusqu'ici réservés aux entreprises de services traditionnelles (agences, ESN, cabinets de conseil…)

III- Les avantages du Collectif de Freelances

Des projets autrefois réservés aux agences et cabinets de conseil

L’un des gros avantages des collectifs de freelances est de permettre aux indépendants de venir directement concurrencer les agences (Marketing, communication, rédaction, référencement naturel, design, digital, développement web…) Chose qui est impossible lorsque l’on est seul.


Le secret des meilleurs freelances prend souvent racine dans leur ultra-spécialisation. Ne pas se spécialiser est le meilleur moyen de finir malheureux en freelance. En restant généraliste vous prenez le risque de ne pas développer de points forts qui créent l’ultime confiance et apportent de la valeur ajoutée à votre profil.


Ce n’est pas étonnant si les profils de freelances qui cumulent plus de 15 compétences sur des plateformes comme Malt ou Upwork peinent à trouver des clients : ils sont difficilement crédibles


Trop de compétences... Tue la crédibilité...


Pourtant, les raisons d’étendre son périmètre d’actions sont légitimes en freelance.


La première explication logique est la suivante : la peur de ne pas trouver assez de clients.

 

C’est vrai.


Mais il y a aussi une autre raison : la volonté de travailler sur des missions plus rémunératrices. 


En effet, les projets qui rapportent le plus financièrement impliquent souvent d’autres expertises que vous ne maîtrisez pas.


C’est pourquoi jusqu’à présent, les entreprises se tournaient davantage vers les agences dont les expertises des employés sont variées. Ce qui évite d’avoir à faire appel à 5 ou 6 freelances différents (gain de temps et d’organisation considérable). 


Cependant, les collectifs de freelances ont changé les choses. Les entreprises ont désormais la possibilité de faire appel à des équipes de freelances pour des projets plus conséquents, via des plateformes comme celle de Collective.

Les entreprises en recherchent de freelances, peuvent travailler avec des collectifs, plus experts et plus humains que n’importe quelle agence. Nous  y reviendrons plus bas, mais la demande pour ce type d’accompagnement explose !

Une aide précieuse pour trouver des clients en Freelance et augmenter son TJM (Taux Journalier Moyen)


Plus haut, nous évoquions la peur des indépendants à trouver des clients. En vérité, il s’agit souvent de la partie la plus angoissante en freelance. Les clients sont le nerf de la guerre, la substance vive.


Ce sont ces derniers qui permettent de rendre votre activité pérenne.


Cependant, nombreux sont les freelances qui n’arrivent pas à :


  • Trouver plus de 2 clients.
  • Dénicher des missions rémunératrices.
  • S’engager sur le long terme avec leurs clients.


Si l’on fait un rapide calcul, on peut se dire qu’un freelance avec un TJM de 400€, à raison de 5 jours de travail par semaine, gagnerait 8 000€ de revenu mensuel.


Champagne non ? 


Sauf que la vie n’est pas aussi simple que ça… En freelance, le chiffre d’affaires n’est jamais égal au bénéfice.


Il y a d’autres éléments qu’il ne vaut mieux pas oublier dans votre calcul lorsque vous fixez vos tarifs en freelance :

  • En réalité, un mois de travail n’équivaut pas à 20 jours de travail : il ne faut pas oublier le temps à dédier à la partie commerciale, comptable, administrative et marketing… Malheureusement, ces tâches ne génèrent aucun chiffre. 
  • Pensez aussi à retirer les diverses taxes et cotisations sociales auxquelles sont soumises les micro-entreprises : environ 25% du chiffre d’affaires. Et n’oublions pas non plus nos amis des impôts à la fin de l’année sans parler du coût de votre assurance.
  • Enfin, n’oublions pas les autres coûts annexes, nécessaires à la bonne réalisation de vos missions : outils, abonnements, espace de coworking, matériel de travail, formation, activité sociale…

Ça devient vite compliqué si on oublie ces éléments. Si les collectifs de freelances ne vont pas faire disparaître ces coûts, ils permettent de gagner du temps !


En effet, ils sont la garantie d’un gain de temps précieux sur la tâche la plus chronophage en freelance : la recherche et la signature de nouveaux clients.


D’une part, les membres du collectif de freelances peuvent mutualiser leurs réseaux respectifs pour faciliter la recherche de clients. Et d’une autre part, ils peuvent utiliser la visibilité des plateformes qui regroupent ces collectifs.


Sur Collective.work, les entreprises peuvent faire appel aux collectifs qui correspondent à leurs besoins (Marketing, Data, Code & Développement…) 


Ainsi, vous avancez sur l’essentiel en tant qu’indépendant, à savoir :


  • La qualité de vos prestations
  • Le perfectionnement de vos compétences
  • La gestion de votre activité (comptabilité, développement de votre marque personnelle…) 


Par ailleurs, qui dit projets plus conséquents dit aussi tarifs plus intéressants.


On évoquait plus haut la difficulté d’aller chercher des missions rémunératrices. 


En collectif, la valeur finale délivrée par la synergie de l’équipe de freelances est bien plus élevée. Tout comme le pouvoir de négociation. 


La force de votre groupe détient un avantage concurrentiel clé.


D’autant plus que vous épargnez de nombreux frais à une entreprise qui songerait à passer par une agence (on en parle un peu plus bas dans cet article). 


Ensemble, on est plus fort ! 

La flexibilité du Freelancing reste en place

Le gros avantage du collectif de freelance est de permettre aux membres de fonctionner comme une entreprise tout en s’affranchissant des contraintes liées au statut juridique. 


Si auparavant, les gros projets n’étaient réservés qu’aux SARL, SA, SAS, SCOP, c’est désormais terminé.


Il est tout à fait possible de travailler en collectif sans créer de société dédiée, et en conservant son statut de freelance. 


De plus, les membres d’un collectif ont toujours la possibilité de conserver leur activité de freelance solo. En dehors des missions, il n’y a aucun engagement contractuel entre les membres du collectif. 


Ce qui représente un bon point dans la vie de freelance : d’un côté, vous conservez votre part d’indépendance. De l’autre, vous êtes bien moins dépendants de vos clients individuels. 


Rejoindre un collectif de freelances, c’est aussi assurer ses propres arrières en comptant également sur les projets de groupe, avec des clients choisis ensemble.

Vers une rupture de l’isolement de l’indépendant 

Le schéma quand on se lance en freelance est souvent le même :


  • On quitte son CDI avec un grand soulagement
  • On prend un statut d’auto-entrepreneur
  • On décroche une ou deux missions via son réseau personnel
  • On est content de “gagner” 300 euros par jour pour la première fois de sa vie
  • Et on découvre ensuite…. L’attente du freelance !


Le freelance attend qu’on l’appelle. Le freelance attend qu’on lui envoie un message privé sur son compte Linkedin. Le freelance attend qu’on réponde à sa proposition de devis. Le freelance qu’on lui propose une mission sur Malt… 


Le freelance attend, encore et toujours. Et surtout, il attend seul. 

Si la solitude n’a pas forcément que des connotations négatives, elle peut cruellement peser sur votre santé mentale, qui est toute aussi importante que votre santé physique. Même dans le meilleur cadre de vie possible, l’être humain a besoin d’un cadre social.

C’est à ce moment-là qu’on revient à notre besoin naturel d’interactions sociales et que le collectif de freelances prend tout son sens. En effet, plus de 90% des indépendants déclarent vouloir travailler en équipe.

Le fait de pouvoir profiter en tant qu’indépendant d’un cadre similaire à celui d’une entreprise, avec de véritables collègues, est synonyme de moins de stress et de plus de sérénité. Le manque d’interactions sociales qui auparavant manquait sérieusement aux freelances n’est plus qu’un lointain souvenir !

IV- Les Collectifs de Freelances sont-ils bien vus par les entreprises ? 

Les problèmes des agences


Problème #1 : Une fuite des cerveaux

La crise sanitaire a engendré une fuite de cerveaux ayant goûté aux joies du télétravail durant le confinement. 


Sans compter les profils qui ont compris leur potentiel et préfèrent mettre leur créativité au service de projet en accord avec leur principe et compétences tout en gérant leur temps comme ils le souhaitent. 


Entre mai 2020 et mai 2021, les micro-entreprises ont bondi de 37,1 % (selon l’Insee).


Pour autant, les entreprises ont toujours besoin de profils hyper-compétents pour avancer. 


Ces talents, nous ne les retrouvons pas toujours en agence. 


Leur créativité et leur impact sont souvent bridés par des clients imposés, des processus commerciaux léchés et parfois un manque d’humanité dans l’organisation.


Problème #2 : Les coûts

Le deuxième problème majeur des agences aujourd’hui est matérialisé par leurs coûts de structure. En effet, lorsqu’une entreprise décide de travailler avec une agence marketing, le coût du projet est impacté par : 


  • Les fonctions annexes (Sales et Account Manager notamment)
  • Le coût des locaux
  • Les charges de l’agence…


Alors qu’en travaillant avec un collectif de freelances, l’entreprise ne rémunère que l’expertise, sans avoir à supporter le coût des fonctions supports. 


Problème #3 : Un processus commercial parfois trompeur

Parmi les plus gros mensonges devenus courant chez les agences, nous retrouvons souvent le processus commercial parfois trompeur, avec un CEO qui maîtrise parfaitement son sujet puis qui délègue le projet à un “Account Manager” qui n’apporte pas forcément de valeur (perte de temps et d’argent pour le client). 


Sans parler de la nécessité de devoir constamment relancer ces Accounts Managers pour faire avancer le projet…


Problème #4 : Un manque de transparence

Pour couronner le tout, de nombreuses agences utilisent des réseaux de freelances, qui sont ensuite vendus comme étant des “collaborateurs” auprès de leurs clients.


Il arrive même que les agences sous-traitent une partie de leurs projets clients auprès de freelances étrangers profitant d’un coût de main-d'œuvre moins élevé. 


Résultat : les clients voient leurs projets bâclés, sans réelle valeur ajoutée. 


Ces 4 problèmes contribuent à l’émergence des collectifs de freelances, dans un monde où les clients sont de moins en moins dupes.


Ces pratiques toxiques sont-elles vouées à l’échec dans un futur proche ?

Les Collectifs de Freelances sont des alternatives hyper-séduisantes face aux agences


“Les entreprises comprennent de plus en plus les collectifs de freelances. Elles se sont rendu compte qu’ils étaient moins chers qu'une agence et plus experts.”

Via Les Échos.


Mais les coûts réduits et l’expertise proposés par les collectifs de freelances ne sont pas leurs seuls atouts face aux agences.


1) Plus d’impact et de valeur

Tout comme pour un freelance qui travaille seul, un collectif a lui aussi la possibilité de choisir les clients pour lesquels ils auront le plus d’impact. 


Chose qui est légèrement différente en agence avec des projets souvent imposés qui ne motivent pas forcément tous les collaborateurs de l’agence. 


Lorsque l’on choisit ses propres clients, en accord avec nos valeurs et notre expertise, la compréhension des enjeux et la valeur délivrée est généralement bien supérieure in fine. 


2) Une collaboration plus humaine

Lorsqu’une entreprise décide d’avancer avec un collectif de freelances sur ses projets, la collaboration est directe et sans intermédiaire (pas de commerciaux ni d’Account Manager).


Dans le cas d’un collectif de freelances, l'entreprise rencontre directement les personnes qui travaillent réellement sur le projet. 


Les échanges n’en sont donc que meilleurs, avec une compréhension plus fine des problématiques et des objectifs du client. 


Cela facilite également la communication puisqu’il n’y a aucun intermédiaire (pas besoin de briefer des Accounts Managers et de perdre des informations). Les membres du collectif sont donc généralement bien plus réactifs, avec des délais de livraison écourtés. 


Dans le cadre d’un collectif de freelances, la valeur est distribuée à ceux qui la créent réellement. L’entreprise cliente paye uniquement l’expertise. 


On sent bien qu’il est en train de se passer quelque chose et que le monde du service évolue. 


Notre mission chez Collective est la suivante : structurer et simplifier ce nouvel écosystème des collectifs de freelances. 


Comment ? En offrant aux indépendants, une plateforme spécialement dédiée aux collectifs de freelances leur permettant :


  • De créer un collectif facilement,
  • D’obtenir de la visibilité et de trouver rapidement des premières missions,
  • De bénéficier d’outils pour faciliter la facturation et la communication.


Une organisation de travail où l'union fait la force !

Conclusion

Le freelancing est un mode de vie qui attire et effraie à la fois. Entre instabilité, risque et solitude, le goût de la liberté peut vite devenir amer si l’on ne met pas en place les bonnes méthodes. 


Intégrer un collectif de freelances permet d’accéder à des projets plus variés, avec des budgets plus importants, tout en conservant la flexibilité et l’autonomie qui vont avec le statut de freelance. 


C’est aussi un moyen de rompre avec la solitude sur le long terme.


Le but de cette approche est simple : créer une forte dynamique de groupe pour que les freelances et leurs clients puissent créer de la valeur ensemble.


Les collectifs représentent tout simplement le futur du freelancing !

Alors, prêt pour créer votre premier collectif gratuitement et inviter vos meilleurs profils ?

Contenus

Qu'est-ce qu'un collectif de freelances ?

Ces articles pourraient vous intéresser