Explorer par thématiques

<---
Retour

4 mai 2021

9 min

Pourquoi et comment créer un collectif de freelances ?

Le nombre de freelances en France ne cesse de croître : +71% en 10 ans, et 500 000 nouveaux freelances attendus d’ici 2040 (source: freelance.com).

En parallèle, Collective.work constate que les freelances qui aspirent à travailler en équipe, sur des projets d’ampleur, se réunissent en équipe. 20% des freelances déclarent qu'ils travaillent dans une forme de collectif (source : étude annuelle collective.work). 

En 2 ans, Collective.work a accompagné près de 1000 collectifs. Nous vous livrons ici une série de 3 articles actionnable pour créer votre collectif et trouver votre première mission en 15 jours. 

Les articles 1 et 2 s’adressent aux collectifs qui débutent. Le troisième article s’adresse aux collectifs qui souhaitent faire passer leur activité au niveau supérieur.



Qu’est-ce qu’un collectif ? Pourquoi en créer un ?

Qu’est-ce qu’un collectif ?

Un collectif est un groupe d’individus, unis sous une même marque dans l’objectif de mutualiser leur réseau, leurs compétences et leur méthodologie. 

Ce sont des formes collaboratives hybrides, à mi-chemin entre l’agence traditionnelle et le freelancing “à l’unité” opéré via des plateformes. 

Nous constatons également que les collectifs convergent vers 5 valeurs : 

  • Transparence : les règles, montants financiers et modes d’organisation sont accessibles pour tous (en interne et en externe).
  • Horizontalité : les membres prennent leurs décisions de manière collaborative. 
  • Liberté : les membres sont libres de choisir leurs missions et collaborateurs. 
  • Flexibilité : le collectif s’adapte au statut et contraintes de chacun.
  • Sentiment d’appartenance : les membres affichent leur appartenance au groupe.

Pourquoi créer un collectif ?

Trois raisons principales poussent les freelances à créer des collectifs.

Raison 1 : Accéder à des projets impossibles à réaliser seul(e) (34% des freelances)

La bande passante d’un freelance est limitée. Il est également impossible d’être expert sur de nombreux sujets. Les freelances sont donc souvent poussés à s’ultra-spécialiser, parfois au détriment de l’intérêt de leur travail.

Dans un collectif, les freelances réunissent des compétences complémentaires. Ils additionnent leur bande passante. Ils sont alors en capacité de couvrir des projets plus larges, avec des enjeux encore plus forts pour leurs clients, et plus intéressants à titre personnel.

Exemple : un développeur freelance ne pourrait pas développer une application complète. En revanche, il accède à ces projets dans un collectif qui réunit 3 à 5 développeurs, et un Product Manager. 

Ainsi, les collectifs permettent aux individus d’accéder à des projets autrefois réservés aux agences, ESN (entreprises de service numérique) et autres entreprises de services.

Raison 2 : Rompre avec la solitude du freelancing (19%)

Deuxième attrait du collectif : travailler en équipe pour rompre la solitude du freelancing.

Certains freelances expriment un sentiment de lassitude à force de travailler seul pour leurs clients. Créer ou rejoindre un collectif leur permet de renouer avec le travail en groupe.

Le collectif permet également aux freelances de s’enrichir de l’expertise des uns et des autres. C’est une manière de progresser encore plus rapidement, en apprenant de ses pairs.

Raison 3 : Augmenter ses revenus (15%)

Comme pour tout travailleur, la rémunération est un axe central dans la vie d’un freelance. 

Travailler en collectif est une des manières qui permet aux freelances d’augmenter leurs tarifs.

Les collectifs travaillent sur des projets à forte valeur ajoutée, en totale autonomie, pour lesquels les tarifs habituels sont ceux pratiqués par les entreprises de services.

A tarif égal aux agences, les membres d’un collectif s’y retrouvent mieux qu’un salarié(e) : absence de frais de structure, liberté d’organisation, choix des missions. Les freelances peuvent ainsi augmenter leurs tarifs, tout en restant particulièrement compétitifs. 

Pour un tarif équivalent, les clients préfèrent également le collectif à l’agence : plus d’expertise, plus d’impact, de synergies. 

Lorsque l’approche commerciale est la bonne, une entreprise préfère travailler avec un collectif : un groupe a beaucoup de valeur lorsqu’il est formé par des individus experts qui se connaissent, et choisissent de travailler ensemble.

Vous êtes séduit par le modèle ? Nous vous expliquons dans la suite de cet article comment créer votre collectif et trouver votre première mission en 15 jours.

Créer son collectif

  • Quels sont les collectifs que vous pouvez créer ?
  • Comment trouver des membres pour votre collectif ?
  • Comment activer le collectif ?
  • Que faut-il mettre en place avant la première mission ?

Nous répondons à l’ensemble de ces questions dans cette partie.

Dans la deuxième partie, nous vous expliquerons comment trouver votre première mission en collectif en 15 jours. 

Quel collectif créer ?

Avant de créer un collectif, vous devez :

  1. Sélectionner un archétype qui vous semble pertinent,
  2. Identifier les profils dont vous aurez besoin dans votre collectif.

Il est également possible de faire le chemin inverse : 

  1. Identifier des personnes avec qui vous souhaitez travailler, 
  2. Adapter votre offre pour correspondre à une demande client.

Choisir un archétype de collectif 

Il y a 3 grands secteurs de collectifs sur Collective.work. Dans chacun de ces secteurs, nous avons observé des grands archétypes collectifs. 

Chacun de ces archétypes couvre des formats de missions spécifiques, avec des besoins clients avérés (demandes hebdomadaires sur collective.work).

Il est possible de s’affranchir de ces règles, mais il vous faudra alors valider qu’il existe réellement un besoin client. La règle principale : si des entreprises de services sont positionnées sur votre offre, la demande existe !

Tech & Produit

Marketing & Growth - Business & Consulting

Identifier les profils dont vous aurez besoin

Le type de projets que vous pouvez réaliser en collectif est normalement plus clair pour vous ! 

Il vous faut maintenant identifier les compétences dont vous ne disposez pas, puis chercher des profils complémentaires au vôtre. 

Pour cela : partez soit (i) des types de missions que vous souhaitez réaliser, soit (ii) de la composition de l’archétype de collectif que vous avez choisi..

Dans la sous-partie suivante, nous vous expliquons comment trouver des personnes pour rejoindre votre collectif.

Trouver des personnes avec qui créer un collectif

Pour certains, il s’agit même de l’étape numéro 1 (avant de définir ce que sera le collectif). Si vous commencez par la sélection de vos membres, assurez-vous malgré tout de créer une offre qui répond à une demande (voir sous-partie précédente).

Jetons un coup d’œil aux statistiques :

  • 37% des membres de collectifs se sont rencontrés lors d’expériences professionnelles (chez un employeur commun ou en freelance chez un client),
  • 23% étaient amis,
  • 23% se sont rencontrés via des réseaux professionnels,
  • 7% ont été démarchés sur LinkedIn (ou autre réseau),
  • 7% se sont rencontrés durant leurs études

Source : étude sur les collectifs (2021).

Trouver les membres de votre collectif via votre réseau pro

Repensez aux anciens collègues avec qui vous avez aimé travailler. Pensez également à l’ensemble des personnes avec qui vous avez collaboré : anciens clients, fournisseurs, partenaires. 

Contactez-les, prenez un café et parlez-leur de votre projet de création de collectif : ils seront probablement tentés par l’aventure. Le collectif leur garantit une flexibilité totale, sans création de structure juridique ni engagement : il n’y a qu’à tester.

Trouver les membres de votre collectif dans votre cercle social

Vous avez peut-être des amis avec lesquels vous avez toujours eu envie d’avoir un projet professionnel commun (entrepreneuriat, investissement…) Le collectif est une excellente manière de démarrer.

 

Trouver les membres de votre collectif grâce aux réseaux professionnels 

Utilisez les réseaux professionnels : groupes métiers, événements, apéros freelance, meetups, formations… Ce sont les endroits privilégiés pour trouver les professionnels qui vous permettront de former votre collectif. 

L’idéal étant encore une fois de jauger la température tant d’un point de vue pro que perso : l’avantage du collectif, c’est de prendre un vrai plaisir à travailler ensemble. 

Trouver les membres de votre collectif grâce à la prospection

Outre les événements physiques, LinkedIn ou les plateformes de freelancing sont un vivier de talents. Vous pouvez alors opter pour 2 approches :

  • Chercher des membres durables pour votre collectif, de la même manière que lorsque vous contactez vos anciens collègues et vos amis,
  • Chercher des membres ponctuels : vous orienterez alors la recherche sur la base de compétences spécifiques pour une mission, et testerez la personne sur une première collaboration.

Rendre le collectif visible

Maintenant que vous avez défini l’archétype de collectif que vous souhaitez créer, avez une idée des missions que vous pouvez mener et avez réuni (au moins) 2 membres : il vous reste à rendre votre collectif visible.

Pour cela, nous vous conseillons de créer un support visible : une page sur collective.work.

Créer une page sur collective.work vous permettra de :

  1. Donner une existence tangible à votre collectif,
  2. Partager votre collectif à des clients potentiels,
  3. Définir avec plus de précision votre offre de service,
  4. Recevoir des opportunités de projets.

Pour créer une page sur Collective.work, il vous suffit de vous inscrire, d’inviter d’autres membres à vous rejoindre et de commencer à remplir la page.

Votre page devra contenir trois éléments principaux :

  1. Votre proposition de valeur : les services que vous proposez, les clients auxquels vous vous adressez
  2. Votre manifesto : pourquoi le collectif existe, quelles sont vos valeurs communes (donne un peu de matière aux clients potentiels)
  3. Vos références et études de cas : vous pouvez commencer par réunir vos projets individuels sous la marque de votre collectif

En supplément de votre page sur Collective.work, vous pouvez également : 

  1. Créer un site internet : cela demande du temps et un investissement financier (de quelques euros à quelques milliers d’euros).
  2. Créer une page LinkedIn : plus rapide qu’un site internet, mais moins efficace pour recevoir des opportunités de missions.

Définir une organisation en collectif (optionnel)

Maintenant que votre collectif est créé, visible, vous pouvez réfléchir à ce que sera son organisation. Il est important de clarifier certains points avant de se lancer, mais nous vous conseillons de ne pas y passer trop de temps avant de trouver votre première mission : vous traiterez ces sujets le moment venu.

Néanmoins, voici un résumé des éléments à avoir en tête en amont de votre première mission.

Définir l’organisation interne du collectif

Tant que vous n’avez pas encore eu l’occasion de vous tester sur une mission commune, rien ne sert de définir des règles précises : ces règles évolueront de toute façon. 

Voici cependant les questions d’organisation interne qui peuvent se poser en collectif et sur lesquelles vous pouvez déjà vous questionner :

  • Qui se chargera de la communication avec les clients ? Il est plus simple pour les clients d’avoir un interlocuteur unique.
  • Qui prend en charge le process d’avant-vente (proposition commerciale et négociations) ?
  • Faut-il allouer une bande passante minimale au collectif ? Les collectifs qui mettent cette règle en place parviennent mieux à gérer les agendas respectifs des membres.
  • Comment la rémunération est-elle partagée au sein du collectif ?

Choisir un statut juridique

Au démarrage, nous conseillons aux membres de conserver leurs statuts respectifs : c’est tout l’avantage de Collective.work. La plateforme vous permet de facturer vos clients en 1 fois, tout en gérant la répartition des paiements individuels. C'est l'une des partie du deuxième article de cette série : trouver sa première mission en collectif

Cependant, si le collectif devient l’activité exclusive des membres, il faudra réfléchir à la création d’une structure juridique commune.

Conclusion : les étapes à suivre pour créer votre collectif.

  1. Identifiez l’archétype de collectif que vous souhaitez créer (et les missions qui en découlent)
  2. Trouvez les membres avec qui vous souhaitez créer votre collectif (peut également être l’étape 1)
  3. Inscrivez votre collectif visible sur Collective.work : vous le rendrez visible et recevrez des missions
  4. Commencez à réfléchir à l’organisation que vous souhaitez mettre en place

Deuxième étape : trouver sa première mission en collectif

Contenus

Pourquoi et comment créer un collectif de freelances ?

Ces articles pourraient vous intéresser